Une coopération technique sur la mobilité entre le SMTC de l’Agglomération grenobloise et le Gouvernorat de Sfax (Depuis 2016)

Le 17 juin 2016, le Syndicat Mixte des Transports en Commun (SMTC) de Grenoble et le Gouvernorat de Sfax ont répondu avec l’appui de CODATU à l’appel à projets franco-tunisien du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères (MEAE) initiant ainsi un projet de coopération décentralisée co-financée par le SMTC de l’Agglomération Grenobloise et le MEAE.

Animée par la CODATU, cette coopération a comme objectif la mise en place d’échanges sur des enjeux techniques liés à la mise en place d’un système de mobilité urbaine durable à Sfax comme à Grenoble.

Une Charte de coopération a été signée en juillet 2017 lors d’une réunion du Comité d’organisation des transports à Sfax, mis en place avec l’appui de la CODATU et du projet Euromed RRU (Road, Rail and Urban Transport) et préfigurant l’Autorité Régionale Organisatrice des Transports Terrestres (AROTT). La charte a ainsi été signée conjointement par le Président du SMTC de Grenoble et par le Gouverneur de Sfax, en présence des différents acteurs du transport de Sfax.

Cette nouvelle charte de coopération décentralisée est basée sur des valeurs de transparence, de solidarité et de respect des populations et territoires. Ses principaux thèmes et objectifs se résument dans les points suivants :

  • Développer des échanges techniques et politiques en matière de mobilité urbaine entre le SMTC, le Gouvernorat de Sfax et les membres du Comité pour l’organisation des transports à Sfax ;
  • Favoriser le développement d’un système de mobilité urbaine multimodale, valorisant autant les modes actifs et les modes motorisés, à Sfax et à Grenoble ;
  • Promouvoir sur les deux territoires le rôle de la société civile en tant que force de proposition et d’innovation dans le domaine du transport et de la mobilité urbaine ;
  • Valoriser le retour d’expérience d’une agglomération expérimentée en matière de transport et mobilité telle que Grenoble et d’en capitaliser les enseignements ;
  • Valoriser le potentiel d’une ville en pleine croissance telle que Sfax en impliquant notamment les jeunes générations et les décideurs d’aujourd’hui et de demain.

Les actions menées dans le cadre de la coopération seront principalement, mais pas exclusivement, orientées sur les thèmes suivants, identifiés de manière conjointe lors de la visite du Président du SMTC de Grenoble à Sfax :

  • Mise en place d’une Autorité Organisatrice des Transports Terrestres à Sfax : Appui au processus de création de l’AROTT et à la prise en main par le Comité d’organisation des transports à Sfax des dossiers phares en matière de mobilité urbaine et transport sur le Grand Sfax.
  • Mise en place d’une ligne de métro-léger et interface avec le système de bus existant et restructuré : Le calendrier de mise en œuvre de la première phase du projet avec notamment les études d’APS et d’APD est validé et la mise en service de la première ligne de métro est prévue pour 2020. Les études de faisabilité ont été réalisées par le bureau d’étude EGIS qui a également assuré cette mission pour le SMTC pour la ligne E et l’extension de la ligne A du réseau grenoblois. La nouvelle Société du Métro assurera la MOA et la MOE des différents projets. La question est posée concernant par ailleurs la coordination entre la Société du métro et l’AROTT dans le suivi des projets.
  • Mise en place d’un système de location de vélo (type métro-vélo) avec la société civile et envoi d’une flotte de vélos pour le lancement d’un projet expérimental : Les associations et le Président du SMTC ont exprimé une forte volonté pour développer un système de location de vélo « humanisé » avec des agences de location visant majoritairement la population estudiantine très présente sur les deux agglomérations.
  • Matériel roulant et maintenance : Un point précis a été fait à la suite des instructions du Secrétaire Général du Ministère du Transport au sujet des échanges de matériel roulant. Le Directeur général des services techniques a fait part des normes tunisiennes qui existent dans ce domaine et propose d’étudier les opportunités pour un éventuel don de matériel roulant à la SORETRAS en fonction de ces normes.
  • Biocarburant : L’Université de Sfax a développé un brevet pour la valorisation des déchets du processus de production de l’huile d’olive en tant que biocarburant pour les bus. Un projet expérimental a déjà été mis en place. L’Agglomération de Grenoble serait intéressée pour évaluer la possibilité d’adapter les résultats de cette recherche sur son territoire.

La coopération entre le SMTC de l’Agglomération grenobloise et le Gouvernorat de Sfax reste active et des nouvelles activités sont prévues pour 2018 dont l’arrivée d’une flotte de 100 à 200 métro-vélos et l’aide à la mise en place d’un système de location de vélos ainsi qu’un appui à la Société du Métro de Sfax pour le suivi des études préalables actuellement en cours.